Informations patientes 

Pour les professionels 

Désormais recommandée dès le premier trimestre de la grossesse, la vaccination contre la Covid-19 protège les femmes enceintes, plus à risques que les autres, contre des formes graves, ainsi que leur futur enfant.

Auprès de qui se renseigner ?
Le professionnel qui suit ma grossesse.
Quel vaccin ?
Avec un vaccin ARNm (Pfizer, Moderna®). 
Où se faire vacciner ?
Centre de vaccination référent de ma maternité ou vaccinodrome. Chez mon médecin généraliste, mon pharmacien ou ma sage-femme ou avec une infirmière libérale. 
Quand ?
Quel que soit le terme de la grossesse.
Comment prendre rendez-vous ?
2 possibilités (Vaccin gratuit) :
Je prends RDV sur Doctolib, Maiia ou Keldoc (cocher personne vulnérable sur Keldoc). 
Je peux aussi contacter ma maternité.
Quels bénéfices ?
En me vaccinant, je me protège et je protège mon enfant contre la Covid-1

La troisième dose est recommandée pour les femmes enceintes ou allaitantes.

source RPO 

vidéo Youtube à regarder pour plus d'informations 

Depuis le 28 avril et la publication du décret n° 2021-506 du 27 avril, les sages-femmes peuvent désormais prescrire et administrer les vaccins à toute personne, à l’exception des personnes ayant des antécédents de réaction anaphylactique à un des composants de ces vaccins ou ayant présenté une réaction anaphylactique lors de la première injection.

Désormais depuis le lundi 31 mai, la vaccination est ouverte à toutes les personnes de plus de 18 ans et aux adolescents de plus de 16 ans atteints de comorbidités graves ou proches de personnes immunodéprimées.
A partir du 15 juin, les adolescents de 12 à 18 ans pourront de faire vacciner.

Les modalités de distribution des vaccins aux sages-femmes libérales ont été définies par le DGS-Urgent du 25 avril.
Depuis le 07 juin, les sages-femmes libérales peuvent désormais commander le vaccin Moderna. Plus de précisions dans le DGS-Urgent du 06 juin

Les sages-femmes libérales peuvent commander des doses de vaccins en procédant à la sélection de leur officine de rattachement : cette opération ne requiert que l’enregistrement du nom et du numéro RPPS de la sage-femme dans le portail de télé-déclaration par l’officine. Les sages-femmes volontaires sont donc invitées à se rapprocher de l’officine de leur choix dans les plus brefs délais. Elles doivent choisir une et une seule pharmacie de rattachement qui les approvisionnera à chaque session de commande.

Une confirmation de la commande précisant la date et les volumes de livraison est envoyée quelques jours après la commande aux sages-femmes par un mail récapitulatif de leur commande par leur officine de rattachement. Seule cette confirmation fait foi sur les dates prévisionnelles de livraison et la quantité qui sera attribuée à l’officine pour les professionnels de santé. Les rendez-vous de vaccination peuvent donc être planifiés qu’à compter de la réception de cet email selon les modalités de transport et de conservation du vaccin par la sage-femme.

Après la vaccination, il est recommandé de placer le patient sous surveillance pendant au moins 15 minutes afin de détecter la survenue d’une réaction anaphylactique suivant l’administration du vaccin. Les sages-femmes doivent disposer du matériel et des produits pharmaceutiques adaptés dont de l’adrénaline injectable.

Les cotations pour la vaccination au cabinet ou au domicile prévues pour les sages-femmes sont les suivantes :

Pour une consultation avec vaccination : VAC 25€
Pour la vaccination seule : INJ 9,60 €
Ces codes peuvent être majorés d’un F (21€) lorsqu’ils sont réalisés les samedis après-midi, les dimanches et jours fériés. Les indemnités IF, IK sont cotables en sus lorsque la vaccination est réalisée à domicile.

Chaque acte d’injection doit impérativement faire l’objet d’une traçabilité via le téléservice dénommé « Vaccin Covid », accessible via amelipro ou le site vaccination-covid.ameli.fr. Son remplissage est obligatoire pour chaque personne vaccinée afin de permettre le bon déroulement et le suivi de la campagne de vaccination.
La saisie des informations dans le téléservice fait l’objet d’une rémunération à hauteur de 5,40 € par injection, cette rémunération est versée mensuellement.

source CNOSF 12/2021